Langue

Depuis la mi-septembre 2012, le journaliste Philippe Campa, âgé de 48 ans, préside aux destinées de L’Indépendant, seul quotidien « papier » du Pays Catalan. Cet ancien rugbyman amateur de tauromachie, diplômé en droit des affaires, est un pur produit du groupe bordelais Sud Ouest. Auparavant responsable des éditions du Pays Basque, d’Auch et Dax, il est nommé directeur général délégué et directeur de publication du titre des Pyrénées-Orientales, propriété du groupe depuis 2007, avec pour mission d’en moderniser la présence sur Internet. Le journal, qui a a licencié 21 % de son personnel en 2011 et présente une baisse de ses ventes de 3,13 % depuis 2011, d’après l’Association pour le Contrôle de la Diffusion des Média (OJD), diffuse 60.000 exemplaires par jour. Face à lui, le titre montpelliérain « La Gazette de Perpignan » ou « Gazette du Roussillon » se fait attendre, et La Semaine du Roussillon suit une évolution notable. En parallèle, les autres hebdomadaires, le Petit Journal des Pyrénées-Orientales et Le Travailleur Catalan, bénéficient de niveaux de ventes bien en dessous des 1000 exemplaires.

Le défi de la réinvention d’une personnalité propre

L’Indépendant n’a aucune concurrence quotidienne, après 140 années effectives, mais la gageure numérique est réelle, car le papier prévaut. Particulièrement en France, les professionnels craignent souvent les formats web, moins générateurs de profits publicitaires, tandis que le public assimile l’écran à la gratuité. Selon le Groupement des Editeurs de Services en Ligne (GESTE), qui conseille la presse papier pour réussir sur le web, le moteur de recherche Google, agrégateur de contenus journalistiques, notamment de l’Indépendant, « doit payer« . Mais cette option, défendue par la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, illustre imparfaitement le défi du « journal des Catalans« , qui emploie 181 personnes à l’élaboration d’un produit évolutif. En effet, en matière de contenus, la Catalogne du Nord est passée du rôle de sujet à celui d’objet : au fil des évolutions démographiques, un regard extérieur remplace la vision de pays, apte à regarder le monde. Or, cette optique est une valeur ajoutée dans la masse des médias numériques francophones. En cela, la singularité de L’Indépendant est désormais assurée par une couverture régulière de l’actualité sud-catalane, de moins en moins encombrée de clichés, tandis que la réinvention d’une personnalité éditoriale propre, prisée sur le web, peut accompagner le nécessaire renouvellement.

Partager

Icona de pantalla completa