Langue

Le journal de référence La Vanguardia, édité en castillan à Barcelone, affiche actuellement des pertes de 3,7 millions d’euros, après avoir dépassé les 5 millions en 2009. Malgré une nette amélioration, cette situation inquiète les dirigeants du titre, qui occupe, avec 200.000 exemplaires quotidiens, la première position du territoire en nombre d’exemplaires vendus. Le deuxième journal, El Periódico de Catalunya, à l’écriture et aux contenus sensiblement moins fouillés, a su cependant conquérir et renforcer un électorat populaire, avant de s’offrir une édition en catalan. Dans ce contexte concurrentiel et d’endettement, La Vanguardia, dont la langue de travail interne est le catalan, prépare sa propre version catalane, prévue pour le mois de février 2011. Après plusieurs années d’hésitation et malgré la fidélité d’un lectorat largement catalanophone, mais souvent moins alphabétisé en catalan pour des raisons liées au régime de Franco, le grand quotidien de Catalogne devrait franchir le pas. Cette évolution historique est directement provoquée par la concurrence prochaine d’un nouveau titre, « ARA » (Maintenant), édité en catalan, dont le lancement, le 28 novembre, promet une petite révolution. Financé par des partenaires expérimentés, doté d’une version Internet adaptée aux consommateurs, ARA promet d’attirer à lui un lectoral catalaniste et libéral, également convoité par La Vanguardia.

Nouveau commentaire