Langue

Pierre à bijoux de haute tenue, le Grenat de Perpignan ronronnait dans la tradition ancienne lorsqu’un l’Institut du Grenat, parrainé par l’Union européenne, a choisi de le dynamiser. Dans ce sens, la fête de la Saint-Eloi, patron des bijoutiers et des orfèvres, est attendue dimanche 30 novembre à Perpignan. Elle assurera la promotion d’un produit rouge profond, attaché au territoire et à sa société. Un savoir-faire d’exception fera l’objet d’une fête traditionnelle, en costumes et musique du début du siècle dernier. Une exposition visible jusqu’au 4 janvier 2015 à la Casa Xanxo, quartier Saint-Jean, mettra en évidence la modernité du grenat, en lien avec l’Art Nouveau et l’Art Déco, de 1900 à 1937. Les organisateurs rappeleront l’ambiance raffinée d’un Perpignan éloigné de son actualité la plus désagréable. Une conférence, une théâtralisation et le spectacle « Et Perpignan entra dans la Modernité » (1900-1940) sont au programme.

L’économie du Grenat, une ambition à confirmer

Le fondateur de l’Institut du Grenat, Laurent Fonquernie, qui soulignait en 2010 la « vocation économique et patrimoniale« du produit, a été récompensé en mars 2013 par l’annonce d’un processus de labellisation. En octobre dernier, la secrétaire d’Etat à l’artisanat, Carole Delga, a rencontré à Perpignan le professionnel Maxime Creuzet-Romeu. Après avoir exercé à Paris, où il a fourni Naomie Campbell, Adriana Karambeu et Céline Dion, ce bijoutier a rejoint l’atelier familial, dans le même quartier Saint-Jean. La suite attendu est un classement du Grenat de PErpignan Indication Géographique Protégée (IGP). Selon son institut, le bijou est le « plus bel ambassadeur de Perpignan ». Une confrérie de 10 professionnels, principalement présents dans la ville, est également représentée à Amélie-les-Bains, Bourg-Madame et Prades. La capitale du Conflent abrite la Bijouterie Calvet, plus vieil atelier du Pays Catalan, fondé en 1804. La capacité de renouvellement est démontrée par Alain Pagès, à Ille-sur-Têt, artisan et président du Syndicat des Bijoutiers des Pyrénées-Orientales.

Partager

Icona de pantalla completa