Langue

Le Grenat de Perpignan recevra prochainement une Indication Géographique Protégée (IGP) garantissant son identité. Cette labellisation est politiquement défendue par le député socialiste des Pyrénées-Orientales Jacques Cresta auprès de Carole Delga, secrétaire d’Etat en charge du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire. L’automne dernier, la ministre a notamment visité la maison Creuzet-Romeu de Perpignan, pour prendre la mesure d’un savoir-faire territorial. Ce jeudi 2 avril, lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, Mme Delga a annoncé la promulgation imminente d’un décret contenant les nouvelles IGP françaises, dont celle du Grenat de Perpignan.

Cette reconnaissance est le fruit de l’action commune menée depuis 2013 par l’Union Patronale des Artisans et le syndicat des Joailliers et Bijoutiers des Pyrénées-Orientales. La promotion du grenat du Pays Catalan profite des travaux scientifiques, historiques et esthétiques de l’Institut du Grenat. Dans un communiqué, J. Cresta souligne que l’IGP permettra de « défendre juridiquement ce produit et cette manière de le travailler et d’éviter ainsi toute contrefaçon ».

Partager

Icona de pantalla completa