Langue
La Clau
Le gouvernement socialiste espagnol veut réduire les salaires et le temps de travail
Langue

Face à la crise économique et sociale, qui touche de plein fouet la société espagnole, le président du gouvernement espagnol José Luis Rodríguez Zapatero a annoncé ce lundi la nécessité d’une réforme profonde du marché du travail dans le but d’accompagner la reprise économique. Cette réforme, qui a échoué une première fois, propose, pour réduire le chômage de flexibiliser encore plus le marché du travail en Espagne pour en améliorer la productivité, en réduisant les salaires et le temps d’activité quotidien. Répondant aussi au gouverneur de la Banque Centrale Européenne, Jean-Claude Trichet, présent à Madrid, M. Zapatero a assuré que le déficit public espagnol, de 9,5% du PIB, serait ramené dans les critères des 3% exigés par le Traité de Maastricht, une fois passé le plus dur de la crise. En optant clairement pour un modèle néolibéral de sortie de crise, accompagné d’un euro fort, le gouvernement espagnol s’alignerait ainsi sur la ligne allemande, en isolant encore plus un système français, plus protecteur, mais au déficit public abyssal, dans lequel l’inflation a peu de chances d’apparaître pour améliorer l’économie.

Partager