Langue
La Clau
Le gouvernement relègue le parc d’éoliennes géantes Le Barcarès-Leucate
Langue

Le projet de parc éolien offshore envisagé au large de Leucate et du Barcarès, après sa validation de principe effectuée par l’État sous le mandat de François Hollande, en 2016, ne verra pas le jour dans de brefs délais. Cette ferme de 9 éoliennes de 104 m de hauteur, a fait l’objet d’un débat public entre juillet et octobre 2021. Mas ce lundi 14 mars, elle ne figurait pas parmi les priorités énoncées par le Premier ministre, Jean Castex, présent à Port-la-Nouvelle pour annoncer l’accélération du dossier concernant le parc à édifier à 22 km des rivages de cette commune et de celle de Gruissan, toutes deux situées dans le département de l’Aude.

Un « joker » face à deux autres projets

Le chef du gouvernement, auquel s’est jointe la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a souligné qu’il est “plus que jamais indispensable d’accélérer notre transition énergétique » pour justifier la reprise en main du dossier Port-la-Nouvelle / Gruissan. Ce parc devrait fonctionner en 2030, après sélection des industriels qui auront la charge de sa construction, en 2023. Un autre projet visant la zone de Fos-Sur-Mer, en Provence, capte désormais l’attention de l’État, tandis que le parc Le Barcarès-Leucate figure en position de “joker”, selon les mots de l’ancien maire de Prades. Les deux parcs validés, dotés d’une puissance proche de 250 mégawatts, seront aptes à alimenter environ 1 million d’habitants.

Plus de nouvelles

En Espagne, les éoliennes dépassent le nucléaire

Nouvelles: En Espagne, les éoliennes dépassent le nucléaire
Partager
Les "moulins" confirment leur rôle de première source énergétique
Nouvelles: En Espagne, les éoliennes dépassent le nucléaire - Mobile

Partager