Langue

Pour le quatrième trimestre consécutif, le nombre de passagers en transit à l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes a diminué entre janvier et mars dernier. Un repli effrayant, de 38,9%, concerne autant les « passagers nationaux qu’internationaux », selon l’Observatoire Economique des Pyrénées-Orientales (OEPE), qui compare la situation avec le premier trimestre de 2009. Au total, seulement 46.156 personnes ont emprunté une passerelle d’avion sur le tarmac du Roussillon lors des 90 jours du premier trimestre de cette année, soit une moyenne quotidienne de 513 personnes. Dans le détail, le recul du nombre de passagers internationaux a atteint 47 %, équivalent à 11.785 passagers perdus. Le défi qui se présente à l’aéroport de Perpignan, déclassé par l’Etat en 2007, avant sa reprise imminente par un opérateur privé, au 1er janvier 2010, imposerait un plan marketing apte à compenser sa notoriété en déclin. Depuis 2009, la préférence de la Région Languedoc-Roussillon pour les aéroports de Carcassonne et Montpellier s’est ajouté à la chute de celui de Perpignan, déjà malmené, depuis 2005, par une hémorragie de clientèle vers l’aéroport de Girona-Vilobí d’Onyar.

Partager