Langue

Le regroupement des stations de sport d’hiver du Pays Catalan, en suspens depuis plus de dix-huit mois, revient dans l’actualité. A l’origine, l’Etat a recommandé en septembre 2008 une globalisation de l’offre aux neuf maires des communes des régions de Cerdagne et du Capcir dotées d’un domaine skiable. Hugues Bousiges, alors préfet des Pyrénées-Orientales, prônait la refonte générale du label « Neiges Catalanes », pour rationnaliser un ensemble dépourvu, selon son rapport du 30 juin précédant, de « lisibilité et parfois de professionnalisme ». Dans ce sens, le Conseil Général des Pyrénées-Orientales présentera une « étude de faisabilité et d’accompagnement au regroupement de cinq stations de ski » lors de sa séance du 10 mai. Piloté par un syndicat mixte de « préfiguration pour l’aménagement et la gestion des stations », ce projet d’union partielle, excluant notamment les deux leaders Font-Romeu et Les Angles, doit répondre aux difficultés. Aléatoire par nature et confrontée aux changements climatiques, l’économie de la neige, dont dépendent les communes concernées faute de diversification, sera encadrée par l’institution départementale. Si, depuis 2008, les Neiges Catalanes retrouvent vigueur, leur économie a subi une chute de 30 à 40% en 2006 et 2007.

Partager

Icona de pantalla completa