Langue
La Clau
Le Conseil Général catalan parie sur le port de commerce de Port-Vendres
Langue

Le Conseil Général des Pyrénées-Orientales a lancé mardi la relance du Port de Port-Vendres en officialisant la construction prochaine d’un troisième quai, validé par l’Etat le 27 mars. Par cette infrastructure terminée au printemps 2011, le seul port de commerce nord-catalan vise les futures « autoroutes de la mer » liant l’Europe au Maroc et plus généralement au continent africain. S’appuyant sur 45 millions d’euros de chiffre d’affaires obtenus en 2008, le Département mise sur l’augmentation du mouvement, en progression de 67% l’année dernière malgré une accalmie au dernier trimestre. Cette euphorie est corroborée par un constat de progression « marquée », notamment dans le domaine des importations d’agrumes provenant du Maroc, dans une tendance générale à +18,1% du trafic de marchandises, selon le tableau de bord de l’Observatoire Economique des Pyrénées-Orientales divulgué le mois dernier. Une incertitude persiste toutefois, après l’annonce, le 30 janvier, d’une alliance entre le Port autonome de Barcelone et les ports languedociens de Sète et Port-la-nouvelle, davantage plus soutenus par la Région Languedoc-Roussillon, qui affecte 57 millions d’euros au développement de Port-la-nouvelle, 200 millions à Sète et 7,7 millions pour le seul aménagement du troisième quai port-vendrais.

Partager