Langue

L’explosion du chômage en France au mois d’août, avec 41.300 candidats nouveaux candidats à l’emploi, s’avère atomique dans les Pyrénées-Orientales, avec une augmentation de 8,6% due essentiellement à la dégradation du secteur du BTP consécutive à la crise immobilière. Selon les dernières données STMT-ANPE, le Pays Catalan comptait au mois dernier 14.134 sans emploi, la Région Languedoc-Roussillon se situant elle-même à la deuxième place de l’hexagone, après le Limousin, en termes d’augmentation du chômage depuis le début de l’année. La crise mondiale, que les éditorialistes osent de plus en plus comparer à l’exemple américain de 1929, commence à présenter des signes réels dans la consommation, notamment en Catalogne Nord. Parmi les solutions à la dégradation de la conjoncture, on ignore encore si Perpignan bénéficiera des mesures annoncées lundi par le secrétaire d’Etat à l’Emploi Laurent Wauquiez concernant 45.000 contrats d’autonomie proposés très bientôt aux jeunes de 35 territoires « prioritaires ». Par ailleurs, le soutien à la formation soutenu par la Région Languedoc-Roussillon avec une enveloppe de 210 millions d’euros pour la seule année 2008 est assorti d’un accord-cadre signé pour une durée de 5 ans, avec le secteur du BTP.

Partager

Icona de pantalla completa