Langue

Le plancton alimente de nombreuses espères marines mais se retrouve aussi en eau douce, avec une utilité cosmétique. Le plancton thermal des sources de Saint-Thomas, dans la région du Conflent, est utilisé depuis 2002 par la société Authentica Beauté, qui met à profit une eau présente à 1156 m d’altitude après un parcours hydrogéologique de plus de 12000 ans. Cette ressource très pure, sortie de terre à 58°, favorise les micro-organismes appelés plancton thermal. L’eau étant fortement soufrée, riche en oligo-éléments et sels minéraux, mais aussi touchée par la lumière solaire, son plancton thermal présente une haute qualité. Les principes actifs de ce produit apportent à la peau des effets de régénération, de protection, d’adoucissement et d’apaisement.

60 kg de plancton récoltés par an

La douzaine de produits cosmétiques, notamment la gamme « Soin’O », et l’autre douzaine de savons signés Authentica Beauté, ont exigé des recherches affinées, en partenariat avec le laboratoire de biologie de l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD) et l’observatoire océanologique de Banyuls-sur-mer. Au total, une dizaine de kilos de plancton est récoltée tous les deux mois dans les bassins placés dans le sous-sols des bains de Saint-Thomas, soit 60 kilos par an. Ce précieux ingrédient, ajouté à de l’eau thermale, compose les produits, créés à Villemur-sur-Tarn, dans le département de la Haute-Garonne. La nomenclature officielle classe cette spécialité chic parmi les « produits de de parfumerie et produits de beauté ».