Langue

Le vaste complexe commercial du Nord de Perpignan, installé sur les communes de Claira et Rivesaltes, a été inauguré le 2 avril. Ce grand centre, dont nous donnions les chiffres techniques dès juin 2011, est en réalité l’aboutissement de la zone développée autour de l’hypermarché Carrefour, ouvert dans ce secteur en 1983. Doté de 65 boutiques, il est la propriété à 83 % de la société d’investissement immobilier Klépierre, qui opère en territoire français et en Europe. Baptisé Salanca, du nom du secteur géographique qui l’entoure, il revendique de nouvelles enseignes adressées à une clientèle familiale et touristique, dont Franck Provost, Biz Bee, Bonobo, Carnet de Vol ou encore Calzedonia, Darjeeling, Depeche Mode, Little Marcel, Swarowski, Jeff de Bruges et Brioche Dorée. Cet ensemble, dont le chantier a débuté en 2011 pour un coût de 40 millions d’euros, est voisin du retail park ouvert en juin 2012 par le groupe Carrefour Property. Dans sa stratégie, Klépierre a stylisé sur le logo de Salanca un groupe de castellers de Catalogne, qui présente l’avantage de présenter une image à taille humaine,

Un rayonnement calculé en fonction des autoroutes

Dans un communiqué de presse, le président du directoire du groupe Klépierre, Laurent Morel, défend que le centre commercial Salanca est un « pôle d’attraction de dimension régionale pour les clients et les enseignes ». En effet, ce site espère rayonner sur l’ensemble des Pyrénées-Orientales, où l’adversaire Auchan concentre 55 enseignes différentes depuis février. La volonté est aussi de séduire le département de l’Aude, malgré les 40 boutiques du concurrent Ô Castel, inauguré en août 2011 aux abords de Castelnaudary. Côté Sud, Salanca programme une campagne publicitaire dans la région de l’Empordà, qui englobe Figueres, Roses ou La Jonquera. Précisément, dans cette commune sera inauguré courant avril le concurrent direct « Gran Jonquera », promis à accueillir jusqu’à 100 boutiques mais actuellement rempli à 25 %. Dans ce cadre eurorégional, l’abolition des distances occasionnée par les autoroutes et la mobilité commerciale croissante des consommateurs fournissent deux conditions indispensables à une bataille silencieuse.

Partager

Icona de pantalla completa