Langue

La langue catalane a perdu son statut majoritaire en Catalogne du sud, selon une enquête de terrain du Centre d’Estudes et d’Opinions du gouvernement catalan, publiée ce jeudi. La réalité sociale quotidienne offre l’avantage au castillan, qui s’est imposé ces dernières années dans l’environnement professionnel, domestique et amica. Cette étude, «Perception citoyenne des politiques publiques mises en œuvre par le Gouvernement de Catalogne », fait toutefois état de l’usage actif du catalan, sans considérer sa connaissance passive. En termes de chiffres, 45 % des sud-Catalans parlent habituellement espagnol, 31 % communiquent en catalan, et 15% utilisent les deux langues. L’avancée de l’espagnol se manifeste également dans le domaine professionnel, mais en moindre intensité que dans les foyers, avec 23 %, tandis que 22 % reviennent au catalan et 21 % aux usages bilingues. Dans les relations amicales, l’espagnol remporte 40 % du total, le catalan ne recueille que 27 % et le bilinguisme reçoit les faveurs de 27 % des locuteurs. Cette baisse du catalan, régulière depuis le début de la décennie, trouve sa source dans de nouveaux équilibres démographiques consécutifs à l’installation de plus d’un million de nouveaux habitants, partiellement intégrés par les dispositifs mise en place par la Generalitat de Catalunya.

Partager

Icona de pantalla completa