Langue

Après plusieurs années de démarches et de lobbying, la production d’artichauts du Pays Catalan obtient cet été sa reconnaissance en Indication Géographique Protégée (IGP). Ce légume cultivé par 80 entreprises, principalement en plaine du Roussillon, se décline en cinq variétés traditionnelles, soit le Macau ou «Blanc hyérois» en français, le Calico, le Pop Vert, le Salambo et le Violet VP 45. Mais l’IGP concerne exclusivement le Macau, davantage propre au territoire. Cette récompense permettra de déployer dans l’ensemble de l’Union européenne un label commercial «Artichaut du Roussillon».

Le France, premier marché

Dans sa candidature à l’IGP, en 2011, la Chambre d’Agriculture du Roussillon, porteuse du projet, signalait une commercialisation «essentiellement au niveau national au travers des grandes et moyennes surfaces et des grossistes» mais encore «en Belgique et en Allemagne». La carxofa, présente dans 50 communes des Pyrénées-Orientales, comporte entre 7000 et 9000 tonnes récoltées par an.

Partager

Icona de pantalla completa