Langue
La Clau
L’aéroport de Girona, soulagé, ne perdra que 12 % de son trafic Ryanair
Langue

Le retrait partiel de la compagnie irlandaise Ryanair de l’aéroport de Girona-Volobí d’Onyar, au profit de l’aéroport de Barcelona-El Prat, communiqué le 26 mai, devrait être moins négatif que prévu. Le président de l’aéroport de Girona, Manel Nadal, a révélé ce mardi que la baisse de régime devrait se militer à 12 %, soit 42 vols de moins par semaine, pour un total enviable de 251 rotations, à partir de cet hiver. Il y a 15 jours, l’annonce de la redistribution des forces du bradeur de tarifs en Catalogne avait ému une bonne partie du monde économique de la région de Girona, jusque dans les Pyrénées-Orientales, où le public s’est habitué en seulement 5 ans à une offre de destinations exceptionnelle. Pour contrer cette baisse, modérée mais bien réelle, l’Associació per a la Promoció i el Desenvolupament de les Comarques Gironines étudie actuellement une optimisation des ressources de promotion de la région de Girona et de sa partie littorale, la Costa Brava. Cette stratégie, qui devrait attirer davantage de public parmi les passagers en transit à l’aéroport de Girona, comprendra des réductions dans les musées et les hôtels, couplées aux billets d’avion.

Partager