Langue
La Clau
L’aéroport de Girona, 13 fois plus fréquenté que celui de Perpignan
Langue

Après avoir perdu 14,4% de son nombre de passagers entre 2010 et 2009, l’aéroport de Perpignan qui ne sera plus géré par la Chambre de Commerce et d’Industrie du territoire, mais par Veolia Transdev, semble avoir endigué l’hémorragie, début 2011. Les derniers chiffres relatifs à son trafic de voyageurs ont été dévoilés jeudi par l’Observatoire Économique des Pyrénées-Orientales. En mars dernier, 20.439 passagers ont foulé le tarmac de l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes, dans un modeste chiffre, qui constitue cependant une hausse 4,40% par rapport à mars 2010. Dans le même temps, l’aéroport de Girona enregistre une baisse spectaculaire, et perd 26% de passagers entre mars 2011 et mars 2010. Mais en dépit de ce déclin, essentiellement lié à la suppression de vols par la compagnie Ryanair, 269.699 voyageurs ont emprunté de Girona Costa-Brava, soit 13 fois plus qu’à Perpignan. Avec une moyenne de 8.700 passagers par jour en mars 2011, l’aéroport de Girona a accueilli plus de voyageurs en une semaine, que celui de Perpignan sur l’ensemble du premier trimestre 2011. Même le modeste aéroport de Reus, à proximité de Tarragona, également en perte de vitesse, avec un recul de 16,3% au premier trimestre 2011, a compté 89.348 passagers, soit 31.972 de plus que son homologue roussillonnais.

En Languedoc, les rapports de forces évoluent également. L’aéroport de Béziers est très optimiste, avec 130.000 passagers en 2010, et le syndicat mixte qui en assure la gestion table sur 180.000 passagers en 2011 et 200.000 en 2012, dans une croissance liée aux multiplications de liaisons assurées par la Ryanair. Parallèlement, l’aéroport de Montpellier, premier de la région Languedoc-Roussillon, mais seulement 15e de France, a perdu un tiers de ces passagers entre 2000 et 2010. L’aéroport de Carcassonne avec 392.940 voyageurs en 2010, reste en seconde position, malgré un recul de 16%.

Partager