Langue

Alors que l’aéroport de Girona a lancé une politique d’ouverture de destinations vers les pays de l’Est, avec des vols vers Moscou et Kiev, l’aeroport de Barcelona-El Prat disposera prochainement de vols vers la Chine et le Japon. Cette information a été dévoilée dimanche par le directeur de l’aéroport barcelonais, Fernando Echegaray, partisant de la création de nouvelles liaisons intercontinentales, confortée par les nouveaux besoins exprimés par sa clientèle. Selon ses calculs, les 22% de croissance observés sur le tarmac de Barcelona-El Prat au mois de juin, par rapport au moins de mai, et les 6,5% d’augmentation enregistrés en 2010 par rapport à 2009, rendent évidente la sortie de crise en matière de transport aérien. L’ouverture de lignes vers ces pays orientaux n’est encore accompagné d’aucune date formelle, mais tout porte à croire que leur entrée en service est possible dès l’année prochaine.

Dans l’immédiat, la principale plate-forme aeroportuaire catalane entame une saison estivale avec une trentaine de destinations intercontinentales, comme Bamako, le Cap Vert, Miami, Porto Rico et Sao Paulo. Barcelone, devenue « de plus en plus connectée au monde », selon M. Echegaray, propose actuellement plus de 170 destinations en Espagne, à l’international et à l’échelle intercontinentale. Ce catalogue est rendu possible par la présence de plus de 100 compagnies, qui opèrent près de 900 vols quotidiens.

Partager