Langue

La montée en puissance de la voiture électrique sur le marché mondial est en danger de moyen terme pour 145 entreprises sud-catalanes. Ces sous-traitants de l’industrie automobile classique emploient 40 000 personnes, principalement dans la province de Barcelone. Ils pourraient connaître la “tempête”, selon l’aveu exprimé le 5 mars par la ministre-conseillère aux Entreprises de la gouvernement catalan, Àngels Chacón. Peu interventionniste dans l’économie réelle, l’exécutif de la Generalitat prend pourtant les devants, en affectant 20 millions d’euros à ce secteur qui rassemble les fabricants de pièces détachées. Les activités fragilisées par la transition vers les véhicules connectés seront notamment subventionnées. « Nous avons cinq ans pour agir, si nous ne faisons rien, certaines entreprises seront touchées”, assure la titulaire du portefeuille industriel. La moitié de ces sociétés sont concernées par l’évolution en cours, mais la situation n’est pas encore grave, selon l’analyse gouvernementale.

Partager