Langue

Les dernières vendanges, exceptionnellement débutées le 11 août en Pays Catalan, date la plus précoce relevée depuis la décennie 1980, confirment leur caractère historique en raison des 15 jours de canicule et de sécheresse survenus en août dans le vignoble de la plaine du Roussillon, freinant la maturation des fruits. Cette récolte historiquement faible devrait être inférieure à celle de 2008, déjà historiquement la plus faible depuis l’avènement de la vigne abordée en agriculture intensive, au XIXe siècle. Mais l’arrachage de 27% des vignes dans le département des Pyrénées-Orientales participe également avec force à la baisse de la production, qui devrait atteindre moins de 12,5 millions d’hectolitres dans l’ensemble de la région Languedoc-Roussillon, après les 13 millions de 2008, selon l’établissement FranceAgrimer. Au niveau des variétés, le président du Syndicat des vignerons catalans, Denis Pigouche, constatait une baisse de rendement affectant fortement « le grenache et le cépage des rouges », dans le quotidien France soir du 14 septembre.

Partager