Langue

Ce mardi 3 mai aura été une journée historique pour les promoteurs de la langue catalane, tout comme pour les observateurs des évolutions de la presse européenne. Pour la première fois depuis sa création, en 1881 à Barcelone, le prestigieux journal La Vanguardia, (l’avant-garde), troisième des ventes en Espagne, a été imprimé en catalan. La direction du titre prévoit d’ici quelques mois d’obtenir un volume de ventes de 60% en catalan pour 40% en espagnol, en épousant son époque. Un journal concurrent, Ara, lancé à Barcelone en novembre dernier, a déjà conquis des parts de marché conséquentes, tout en hissant sa version sur Internet au tour premier rang des médias numériques en langue catalane.

Ce premier numéro de La Vanguardia en catalan, dont les 200.000 exemplaires ont connu un succès enviable, contient un long reportage consacré à la mort d’Oussama Ben Laden. La coïncidence d’une information internationale majeure contribue à un excellent accueil populaire du journal, qui relègue la langue au second plan, au bénéfice du contenu, c’est à dire sans considérations militantes. Cette nouveauté, qui porte à 700.000 le nombre de lecteurs de presse quotidienne en catalan, a mobilisé le maire socialiste de Barcelone, Jordi Hereu, ainsi que le président de centre-droit du gouvernement catalan, Artur Mas, qui ont tenu à se procurer un exemplaire du journal, dès minuit. Le journal La Vanguardia, qui contribue largement à la définition des opinions publiques en Catalogne du Sud et en Espagne, devient ainsi la première publication, parfaitement crédible en Europe, disponible en langue catalane. Son propriétaire, le groupe de presse Godó, avait préalablement lancé une chaîne de télévision, 8tv, en 2001, en choisissant le catalan comme langue majoritaire.

Partager