Langue

Les calendriers politiques ont voulu que la ligne à Très Haute Tension (THT) construite entre Baixas, en Roussillon, et Sant Llogaia d’Àlguema, en Empordà, ait été inaugurée symboliquement en février dernier par les Premiers ministres Manuel Valls et Mariano Rajoy. Mais cette liaison stratégique pour les flux énergétiques entre les territoires français et espagnol ne fonctionnait pas encore réellement. Ce puissant tuyau prévue pour 400.000 volts en fera circuler 320.000, à compter de ce lundi 5 octobre. Cette date sera celle du lancement de son exploitation commerciale, en vue de doubler la capacité d’échange entre les territoires. Pour la première semaine de mise en service, une puissance de 2000 mégawatts est prévue par la société Réseau de Transport d’Electricité (RTE) et son homologue espagnole Red Eléctrica de España (REE).

La THT reliant les réseaux français et espagnol, longue de 64,5 km, est enfouie dans le sol dans sa partie nord, mais sur une large portion du Sud. Le long de l’autoroute AP-7, aux abord de Figueres, les pylônes érigés à cet effet ont largement modifié le paysage.