Langue
La Clau
La suppression de la ligne aérienne Madrid-Girona pénalise l’économie
Langue

Le directeur de l’Auditorium-Palais des Congrès de Girona, Ramon Barnusell, a lancé mardi un cri d’alarme quant à l’activité de son établissement, qui connaît un grand succès depuis 5 ans. En effet, depuis son ouverture, en 2006, quelque 300 congrès ont été organisés dans ce lieu, avec une assistance en moyenne de 478 personnes et un impact économique pour la ville évalué à 22,5 millions d’euros. Malheureusement, à la suite de la décision de la compagnie aérienne Ryanair de supprimer le vol direct Madrid-Girona, au profit de sa nouvelle plateforme installés à l’aéroport de Barcelone-El Prat, une série de congrès ont été annulés à Girona.

Alors que s’est déroulé jusqu’à ce vendredi le Congrès médical de la Société espagnole de nutrition parentérale dans ce même Palais des congrès, seulement 650 congressistes sur les 800 prévues on pu se déplacer. Par manque de transport rapide, les organisateurs ont déjà annoncé qu’elle ne prévoyait pas de l’organiser à nouveau à Girona, en l’absence de vols réguliers depuis Madrid. Précédemment, pour la même raison fâcheuse, un festival de Danse qui avait drainé 1500 personnes pour Pâques 2010 s’est replié en 2011 à Barcelone, alors qu’un Congrès d’infirmières prévu en février a déjà annulé. Le directeur du Palais des Congrès de Girona appelle à la remise en place rapide d’une ligne vers Madrid, pour ne pas mettre en danger les 64 emplois de son institution. La compagnie catalane Spanair envisage d’assurer ce service, qui plus est lucratif, à compter de septembre prochain.

Partager