Langue
La Clau
La restauration de la maison natale de Dalí, stoppée faute de crédits
Langue

La restauration de la maison natale de Salvador Dalí à Figueres, manque de financement et son démarrage est incertain, de l’aveu de la mairie, qui l’a acquise en 2001, mais attend une subvention du ministère du Logement espagnol. Cette aide, de 3 millions d’euros, fait partie d’une convention, signée en février 2008, qui permettrait de réhabiliter intégralement la demeure, dans le cadre d’un projet qui suscite une grande expectative, car il ajouterait une étape de choix aux circuits daliniens de la régio de l’Empordà. Ce lundi, par la voie de son maire, Santi Vila, la Ville a certifié avoir accompli sa partie, selon le texte signé avec l’Etat, en libérant la maison de trois commerces. En avril, la Commission du Patrimoine du Gouvernement catalan a validé le reconditionnement de cet « immeuble Dalí », imaginé par l’architecte municipal Joan Falgueras, qui prévoit d’en maintenir le rez-de-chaussée, d’aménager le premier et le deuxième étage en espaces d’exposition et de recréer l’ambiance de l’époque de la chambre du génie. Dalí est né dans cette maison, au numéro 20 de la rue Narcís Monturiol de Figueres, proche de la rambla, le 11 mai 1904, et y a vécu jusqu’en 2010. Selon M. Vila, plusieurs années d’attente seront nécessaire pour que la restauration soit réalisée.

Partager