Langue

Le Congrès espagnol, à Madrid, a approuvé ce jeudi un projet de loi concernant le financement de Ràdio-Télévision Espagnole (RTVE), société publique d’Etat qui assure une couverture sur l’ensemble du territoire espagnol. A partir du premier janvier 2010, les chaînes de TVE devra ainsi faire une croix sur les messages publicitaires, tandis qu’une compensation financière leur sera fournie par les fonds des budgets généraux de l’État espagnol. Cette mesure semblable à la politique appliquée par Nicolas Sarkozy en 2008, en France, sera préalablement analysée puis fort probablement approuvée, par le Sénat espagnol, également à Madrid, le 29 juillet. Ce projet de loi, qui indique que la nouvelle aide d’Etat, en compensation, ne pourra dépasser 25% des ressources annuelles des différentes chaînes de télévision publiques espagnoles, inquiète Barcelone. En effet, le Parlement de la Catalogne a déjà demandé au gouvernement central de ne pas contraindre à éliminer aussi la publicité des chaînes publiques catalanes, TV3, 300, 33, K3 et Canal 3/24. Dans le cas où Madrid ouvrirait la porte à cette éventualité, la tension, déjà croissante au sujet de la redistribution fiscale, monterait d’un nouveau cran.

Nouveau commentaire