Langue

Dans quelques années, les régions de la Garrotxa et du Ripollès, mitoyennes du Vallespir et du Conflent, feront l’objet d’une campagne de prospection pétrolifère, suite à l’aval du gouvernement catalan. Selon un permis accordé le 2 octobre, dévoilé seulement le 14 novembre, les environs des villes d’Olot et Ripoll pourront révéler un potentiel énergétique insoupçonné, ordinairement associé aux contrées lointaines. A compter de 2016, une campagne de détection d’hydrocarbures sera développée dans ces deux secteurs de moyenne montagne par la société britannique Teredo Oils, qui dispose d’une concession jusqu’en 2022. Un accord signé avec les autorités catalanes engage cette entreprise à investir sur place 18 millions d’euros lors de cette période. Au plan technique, l’autorisation porte sur quatre perforations du sol au nord et au sud des deux villes concernées, toutes deux situées dans la province de Girona, à proximité des Pyrénées-Orientales. Jusqu’en 2016, le calendrier sera affecté à l’obtention d’autorisations supplémentaires auprès des mairies des sites de prospection et à l’étude géologique des sols. En outre, Teredo Oils devra verser par avance 5,8 millions d’euros au titre des travaux de remise en état des zones visées.

Dans les années 1980, Shell cherchait du pétrole sur la Costa Brava

Cette expérience n’est pas la première dans la région de Girona, où, dans les années 1980, plusieurs campagnes d’identification de champs pétrolifères se sont déroulées sur la Costa Brava. La société Shell s’est notamment employée à des détections en mer, au large de cette même côte, mais les rares ressources localisées se sont avérées peu accessibles.

Partager

Icona de pantalla completa