Langue

Fin août, la courbe du chômage du Pays Catalan avait progressé par rapport à fin juillet, mais moins que les mois précédents. La dernière série statistique communiquée lundi par Pôle Emploi fixe à 34.681 le nombre de demandeurs d’emplois classés en catégories A, B, et C. Il s’agit des personnes en situation d’inactivité professionnelle ou ayant bénéficié d’un emploi à temps partiel sur la période d’étude. La progression des chiffres s’établit à seulement 159 chômeurs supplémentaires, soit 0,5% de plus, à l’issue d’une période de progressions bien plus inquiétantes. En comparaison avec les chiffres de fin août 2010, la hausse s’établit toutefois à 11,5%. En revanche, les seuls sans emploi répertoriés en catégorie A, littéralement privés de travail, sont légèrement moins nombreux, suite à un repli de 0,4%. Leur nombre atteint les 24.997, après le départ de 96 personnes des listes du chômage. Cette catégorie A a augmenté de 10,2% depuis août 2010, mais la compréhension des données reste fluctuante, voire interprétative. En effet, la notion de demandeurs inscrits à Pôle emploi diffère ne correspond pas aux critères déployés par le Bureau international du travail (BIT). Certains sans-emploi ne sont pas considérés comme des « chômeurs » par le BIT, et inversement.

Dans les Pyrénées-Orientales, la parité s’illustre dans la difficulté, avec 17.355 hommes pour 17.326 femmes concernés par l’absence d’activité professionnelle. La tranche d’âge la plus représentée est celles de 25-49 ans, au nombre de 22.386, également en août 2011.

Partager