Langue
La Clau
La mairie de Port-Vendres assume la disparition de la liaison touristique avec l’Escala
Langue

Notre article du 13 août consacré à la la fermeture de la liaison maritime « Route des caboteurs antiques » entre Port-Vendres et l’Escala a fait réagir ce mercredi le maire de la première de ces deux villes, Jean-Pierre Romero. Ce dernier assume la disparition de ce trajet touristique longeant la Côte Vermeille et la Costa Brava après son refus d’engager « de l’argent public, uniquement pour satisfaire (…) les intérêts d’une compagnie privée ». La compagnie visée, Creuers Marenostrum, de l’Escala, est cependant déléguée officiellement par la mairie de l’Escala pour exploiter ce trajet. Ainsi, deux conceptions politiques s’opposent, car Port-Vendres, ville à majorité UMP, potentiellement libérale, est gênée par une présence privée, alors que l’Escala, dirigée par le socialiste Estanislau Puig, l’encourage, en vue de bénéfices touristiques supplémentaires. Cette réalisation euro-catalane, déjà présentée au Salon du Tourisme de Barcelone et relayée sur le site Internet www.rutadelscaboters.com “doit mûrir », selon M. Romero, qui n’exclut pas sa reprise en 2011. Pour sa part, la directrice d’Office de Tourisme de Port-Vendres, Christine Foulcher, juge que cette liaison aurait réussi « si l’Escala avait accepté de contractualiser en toute transparence les modalité de partenariat entre nos deux municipalités, en particulier la répartition des charges financières ».

Partager

Icona de pantalla completa