Langue
La Clau
La ligne à Très Haute Tension est « nécessaire » à Girona, selon une étude
Langue

La ligne à 400.000 volts prévue entre le Nord et le Sud des Albères est « nécessaire » à la région de Girona, selon une étude présentée hier par le Conseil d’Initiatives Locales pour l’Environnement (CILMA). Les arguments favorables contenus dans ce rapport surprenant sont la « saturation importante » du réseau électrique, le passage du TGV et le besoin de connecter les réseaux Nord/Sud pour assurer le transport de l’électricité. L’inquiétude environnementale est également évoquée, les 50 kilomètres du tronçon de ligne La Jonquera/Bescanó pouvant être « parfaitement enterrés », dans une solution « recommandable », identique au choix opéré en Catalogne Nord, malgré un coût 12 fois supérieur à la formule aérienne. Cette étude, réalisée par un groupe d’ingénieurs industriels et des membres de la faculté de Sciences Economiques de l’Université de Girona, porte également sur l’impact foncier de la ligne, qui pourrait causer une dévaluation de 2 millions d’euros par kilomètre sur les terrains voisins de son passage. Elle se penche enfin sur le déficit de valeur symbolique des paysages pour les générations futures et la perte de compétitivité du secteur touristique. La ligne THT, controversée depuis 2002, pourrait fonctionner à partir de juillet 2012.

Partager

Icona de pantalla completa