Langue

Le grand élan commercial de la ville de La Jonquera, modeste village il y a seulement une douzaine d’années, n’a pas encore plafonné. L’ouverture, courant 2012, d’un centre commercial à bas prix, de type ‘outlet », a en effet été confirmée la semaine dernière par la mairie, suite à une autorisation délivrée en juillet 2009 par le gouvernement catalan. En réalité, le chantier est largement avancé, mais il a été stoppé depuis plus d’un an pour des raisons administratives, avant d’être en bonne partie envahi par les herbes folles. Les travaux, qui vont donc reprendre sou peu, feront naître 80 boutiques, principalement de vêtements, insérées dans un ensemble extrêmement visible depuis l’autoroute AP-7, et adressé à une clientèle quasi-exclusivement française.

Sur le modèle de la zone La Roca Village, à 30 km au Nord de Barcelone, qui massacre les prix jusqu’à présenter des réductions de 60%, le futur centre outlet de La Jonquera représentera autant un atout pour les clients du Roussillon qu’une menace pour les clients du même territoire. L’homme d’affaires Antonio Escudero, développeur de plusieurs supermarchés et autres établissements « buffet libre » dans la commune, est en effet le promoteur de cette nouvelle réalisation, de 10.000 m2, pour 350 emplois, 700 places de stationnement, et un coût de réalisation de 15 à 20 millions d’euros.

En outre, la volonté de la maison Ikea de s’implanter dans le secteur, pourrait finir par viser la commune de Pont de Molins, limitrophe de Figueres et de la sortie n°3 de la même autoroute. Le succès serait probable pour le fabricant suédois de meubles en kit, qui s’établirait au milieu d’un bassin de population situé de Girona à Perpignan, voire Narbonne. Cependant, Ikea, qui étudie les évolutions possibles du marché, exclut toute présence dans la province de Girona avant 2015.

Partager