Langue

Le nouveau calendrier de réalisation de la future grande gare TGV de Barcelone, la Sagrera, prévoit une inauguration à partir de 2020. Cette infrastructure ambitieuse est en cours de construction dans le district de Sant Andreu, au Nord de la capitale catalane. Elle était attendue pour 2016 au lancement des travaux, en 2011. Victime de la crise, de la lenteur administrative de la société publique Adif et de ses déconvenues avec la mairie de Barcelone, elle s’est aussi heurtée à ses proportions trop importantes. En 2013, après un arrêt des travaux laissant une fracture béante dans la ville, son budget a été revu à la baisse en passant de 800 millions d’euros à 650 millions. Sa nouvelle formule sera plus modeste et plus fonctionnelle, selon un point d’étape effectué ce lundi 26 janvier par la mairie de Barcelone.

Le centre de Barcelone serà là

Dans sa nouvelle version, la gare de la Sagrera n’a plus de hall pour passagers d’AVE-TGV et de trains de banlieue. A l’étage, son hall TGV est supprimé et son ambition souterraine se limite à trois niveaux, réservés à la grande vitesse, aux parkings, aux métros, taxis et autobus. Le quartier environnant déplacera le centre de Barcelone vers le Nord et la façade maritime, après remplacement de l’actuelle gare de Sants. Pour les passagers venus du Roussillon, le temps de parcours sera raccourci de 3 à 4 mn. Ce futur ensemble sera doté de zones résidentielles, de commerces et de bureaux sur 22.000 m2, dans le style architectural du site de l’Illa Diagonal, situé à plusieurs kilomètres. Dans l’immédiat, l’urgence est d’obtenir des financements privés par garantie la suite du chantier, sans interruptions fâcheuses.