Langue

La précarisation des conditions salariales du personnel des FNAC de Barcelone conduira pour la première fois, ce mercredi, à une grève que les syndicats annoncent massive. L’enseigne française, qui dispose de trois établissements dans la capitale catalane, a multiplié ces dernières années les recrutements mensuellement rétribués à hauteur de 500 euros seulement, selon la CGT espagnole. Par ailleurs, 60 % des salariés seraient actuellement employés en contrats à durée déterminée, la plupart combinant ce désavantage avec le plus faible niveau de rémunération. Pour la journée littéraire de Sant Jordi, attendue ce 23 avril, les FNAC barcelonaises devraient connaître un fonctionnement irrégulier, malgré l’embauche de 30 personnes, effectuée par leur direction commune, en réponse à la grève. La principale adresse de la FNAC concernée par la protestation est située Place de Catalogne, au sein du centre commercial El Triangle.

Partager