Langue

Selon une série statistique publiée ce vendredi 15 juin 2012 par le Banc d’Espagne, la dette du gouvernement catalan, la Generalitat de Catalogne, a augmenté en 2011 et au printemps 2012. Celle-ci atteignait 42 milliards d’euros à la fin du premier trimestre, tout en présentant un repli de son rythme de croissance. Depuis le début de la crise financière, en 2008, lorsqu’elle atteignait 20,8 milliards, cette dette a doublé de volume et représenterait 48,3 milliards par addition des autres dettes, rattachées aux entreprises publiques sud-catalanes, l’ensemble correspondant à une croissance de 11,2% en comparaison avec le mars 2011. Les 42 milliards annoncés représentent 28,9 % de l’ensemble de la detta des 17 communautés géographiques autonomes d’Espagne, tandis que le PIB sud-catalan, fruit d’une productivité reconnue, atteint 18 % du PIB espagnol.

Dans le classement des dettes des autonomies espagnoles, la Catalogne du sud est suivie du Pays Valencien, qui accuse une dette de 20,8 milliards d’euros, de la Communauté de Madrid, avec 16,5 milliards, et de l’Andalousie, à 15,3 d’euros. En critères de pourcentages de la dette par rapport au P.I.B., la Catalogne occupe la première position en Espagne, avec 21 %, devant le Pays Valencien, à 20,2 %, les Îles Baléares, à 16,7 % et la région de Castille-la Manxa, à 16,6 %. En contraste avec le gouvernement catalan, les finances de la mairie de Barcelone semblent maîtrisées, comme le démontre une réduction de 1,1 % observée depuis le premier trimestre de 2010, pour un résultat d’1 milliard d’euros.

Partager