Langue

Le nombre de tentatives de suicide (TS) a en Catalogne du Sud progresse depuis le début de la crise, selon un rapport dévoilé le 9 octobre par le ministère-conseil de la Santé gouvernemental. Les personnes qui tentent de mettre fin à leurs jours sous la pression des difficultés économiques ont généralement plus de 45 ans. Le taux de tentatives, de 27,3 pour 100.000 femmes et 15,3 pour 100.000 hommes en 2008, est passé à 33,8 et 21,6 en 2012, selon un calcul basé sur les hospitalisations et non les admissions aux urgences, sans séjours à l’hôpital. En revanche, le nombre de suicide est en stagnation, avec 5,2 cas pour 100.000 habitants en 2007 et 5,6 en 2011. Si les tentatives concernent davantage les femmes que les hommes, ceux-ci sont les premiers concernés par le suicide, car leurs méthodes sont « plus radicales », selon le directreur de l’Agence de la Qualité et de l’Evaluation Sanitaire de Catalogne, Josep Maria Argimon.

La santé mentale se détériore

Parallèlement à la recrudescence des tentatives de suicide, le niveau général de santé mentale n’est pas au mieux en Catalogne. Depuis le début de la crise, ce phénomène est identifié avec clarté parmi les demandeurs d’emploi, dont 17,8 % présentaient en 2012 un risque de maladie psychique. Par sexes, 18,5% des hommes et 16,8 % des femmes étaient concernés. Le rapport établi par le gouvernement catalan se conclut par la surprenante formule « le principal problème de santé de la Catalogne est la crise ».

Partager

Icona de pantalla completa