Langue
La Clau
La Costa Brava cherche son modèle d’avenir à l’occasion de ses 100 ans
Langue

Ce samedi se sont déroulées les commémorations du centenaire de la Costa Brava, entre l’Estartit et l’Escala, en présence du président du gouvernement catalan, José Montilla, du ministre-conseiller aux universités, à l’innovation et à l’entreprise, Josep Huguet, et du ministre-conseiller à l’environnement et au logement, Francesc Baltasar. Le président Montilla, pour lequel le tourisme est un des « piliers » de l’économie catalane, a indique à cette occasion qu’il ne faut pas « confondre l’exploitation touristique avec la dévastation », avant de recommander de « veiller aux paysages et au tourisme » et de se « protéger des excès déjà commis ». En cause, un modèle touristique de masse entamé dans les années 1960, basé sur un développement architectural et environnemental anarchique, défigurant de nombreuses communes de la Costa Brava. Le gouvernement catalan s’est d’ailleurs lancé depuis déjà plusieurs années dans la récupération et la rationalisation de ce phénomène, notamment en lançant la destruction du Club Med du cap de Creus, à Cadaqués, et en favorisant la réappropriation du domaine maritime du canal de Santa Margarida, à Roses, tout en imposant globalement une légalisation des constructions réalisées sans permis.

Partager