Langue

Dans la région de la Cerdagne, les travaux pour la construction du centre thermoludique Aquallívia, peuvent enfin être lancés. Le feu vert, attendu depuis le printemps dernier, a finalement été donné la semaine dernière, pour l’intégralité du projet, par la mairie de la célèbre enclave espagnole en territoire français. Alors que la société auteur du projet, Lliviaesport Gestió, issue de la ville, disposait depuis plusieurs mois déjà de l’autorisation nécessaire pour lancer les travaux, et s’apprêtait à amorcer les fondations, la patience s’est imposée, en l’absence d’autorisation définitive. Avec une surface thermale de 3500m², dont 600m² de piscines intérieures, cet ensemble de type SPA comportera des cascades naturelles, des jacuzzis en plein air, et devrait proposer de nombreux services autour du bien-être et des soins esthétiques. Une fois terminé, Aquallívia devrait stimuler l’activité touristique au delà de la commune, et profiter de la proximité des stations de sports d’hiver.

En attendant cette concurrence probablement démesurée, mais encore lointaine, les autres bains du secteur poursuivent leur politique de diversité. Llo commercialise sa propre gamme de cosmétiques. Dorres joue la carte de la culture en couplant l’entrée des bains avec celle du Musée des tailleurs de pierre, et dans la région du Conflent, les bains de Saint-Thomas misent sur le ski, en offrant l’accès aux bains pour 1 euro de plus lors de l’achat de forfaits valables sur la Font-Romeu Pyrénées 2000. La seule incertitude concernant Aquallívia réside dans le choix des matériaux utilisés pour la réalisation de la toiture. En accord avec la commission d’urbanisme du gouvernement de Catalogne, La mairie s’accorde à accepter un design moderne, à condition que celui-ci ne comporte aucun impact visuel négatif. L’exigence municipale est celle d’un bâtiment bien intégré dans le paysage architectural cerdan. Les tarifs pratiqués par ce futur point de ralliement des amateurs de relaxation, situé sur la route de Puigcerdà, restent inconnus. Mais l’inauguration est déjà prévue, à l’occasion de l’ouverture de la prochaine saison hivernale.

Partager