Langue

L’opérateur privé ILSA est attendu cette semaine sur la ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) Perpignan-Figueres, pour une série d’essais techniques. Cette nouvelle entreprise arrivée sur le marché souhaite concurrencer la SNCF (notamment son offre Ouigo) el la RENFE espagnole sur la ligne Perpignan-Barcelone à compter du deuxième semestre 2022. Dans l’immédiat, les 44,4 km séparant la capitale du Roussillon de celle de l’Empordà seront la zone de tests, en vue d’une homologation par le Réseau Ferroviaire d’Intérêt Général. A la suite, ILSA prévoit des essais identiques sur les lignes LGV espagnoles Barcelone-Madrid, Madrid-Valence i Madrid-Séville.

Dès son arrivée parmi les opérateurs disponibles sur le marché espagnol, ILSA devrait disposer de 30% du marché de la grande vitesse. Son souhait est d’être présent sur les tronçons comprenant Barcelone, Saragosse, Madrid, Valence, Alicante, Séville, Cordoue et Malaga, puis de partir à la conquête d’autres pays européens. Parmi ses actionnaires, cette société compte la compagnie aérienne Airnostrum, basée à Valence, et Trenitalia, filiale à 100 % de groupe d’État Ferrovie dello Stato Italiane.

Lire aussi :
SNCF et RENFE se battent sur le TGV low cost Barcelone-Madrid

1800 euros par TGV: le droit de passage exorbitant du tunnel du Perthus

Partager