Langue

Dans une optique de lutte contre la crise, la Chambre de Commerce de Girona (CCG) a décidé ce vendredi de stopper ses subventions allouées jusqu’à présent à la compagnie Ryanair. Cette mesure est la conséquence de la suppression des droits versés par les transporteurs aériens aux Chambres de Commerce, récemment appliquée en vertu de la même lutte contre l’adversité financière. L’aéroport de Girona-Costa Brava, largement favorisé depuis près d’une dizaine d’années par les rotations low cost de Ryanair, est géré par la CCG, dont le budget est issu à 60% des droits cités, qui atteignent 1,2 millions d’euros. Leur élimination met directement en difficulté les PME aidées par la Chambre, selon son président, Domenech Espadaler. De la sorte, par effet mathématique immédiat, l’affaissement budgétaire qui s’impose à la CCG empêche toute aide à Ryanair. Dans le cadre d’un partenariat public-privé, la Chambre de Commerce, la Députation de Girona et le Gouvernement de Catalogne, étaient jusqu’à présent les trois partenaires engagés à soutenir financièrement Ryanair, en échange d’une promotion du territoire et de son offre touristique. Ce partenariat, sur le point d’être renouvelé dans le but de maintenir Ryanair sur le tarmac de Girona, est désormais caduque. Alors que l’avenir de la compagnie irlandaise semble ne pas souffrir de menaces dans la région, la disparition des droits d’usage de l’aéroport entraînera également une baisse des aides reversées par la Chambre au prestigieux Auditorium de Girona, et à la programation de foires et salons de la ville.

Partager

Icona de pantalla completa