Langue

Dans le sillage de la fusion des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, effectuée le 1er janvier, les chambres de commerce et d’industrie des deux anciens territoires s’unissent. Le mariage nous est d’ailleurs annoncé par les deux « familles », constituées par les équipes communication situées à Montpellier et à Toulouse. Pour préfigurer cette CCI unique, un comité de «réflexion stratégique» composé «d’élus des deux régions» se réunit régulièrement, nous signalent les deux chambres. Le 25 janvier, l’unanimité des représentants présents a approuvé l’installation du siège global à Blagnac, à l’adresse actuelle de la CCI de Midi-Pyrénées. Cette décision a été prise à Carcassonne, peu ou prou à équidistance de Toulouse, Montpellier et Perpignan.

La future CCI de la grande région connaîtra ses élections internes du 23 octobre au 2 novembre, puis une assemblée générale signalera l’installation de ses membres, le 6 décembre. Entre-temps, la grande région aura reçu son nom définitif, avant le 1er juillet 2016 à Toulouse, avant un décret attendu au plus tard le 1er octobre. Dans l’immédiat, la longueur de l’intitulé provisoire «Chambre de Commerce et d’Industrie de région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées» prête à sourire.

Partager