Langue

Les J.O. d’hiver organisés dans 11 ans suscitent des convoitises majeures dans les Pyrénées catalanes, dont les équipements, notamment liés aux sports d’hiver et à l’hébergement, peuvent fournir des arguments de qualité. Après le refus d’Andorre de se présenter, en janvier 2010, Barcelone créait la surprise en faisant acte de candidature. Un an plus tard, le calendrier semble s’accélérer et les réunions s’enchaînent en Basse Cerdagne, car la commission pour la candidature « Barcelona Pirineu 2022 » choisira en septembre 2011, entre Puigcerdà et la Seu d’Urgell, son principal et éventuel site olympique.

Le responsable de la commission, Enric Truñó, et Joan Planella, le maire de Puigcerdà, jugent qu’il est trop tôt pour se questionner sur la victoire de cette candidature générale, et visent davantage sa mise à profit pour l’avenir du territoire. Ce que semblent faire les 11 stations de ski de la province de Lleida, qui ont investi 21 millions d’euros pour la saison 2011 dans le but d’améliorer leurs installations et leurs services. Le secteur public devra aussi mettre la main à la poche, à l’instar de la ligne ferroviaire Barcelone–Ripoll–Puigcerdà, qui devrait connaître diverses améliorations afin de donner plus de force à ce projet « Barcelona Pirineu 2022 ».

Jusqu’à présent, seuls dix pays différents ont organisé les J.O. d’hiver. En 2014, la Russie, avec la ville de Sotchi, viendra allonger la liste. Pour l’instant il ne s’agit que d’une pré-candidature pour les 24èmes olympiades d’hiver de 2022, car il faudra attendre juin 2015 pour connaître le site retenu par le Cmité International Olympique (CIO). Cependant 2011 pourrait déjà une année décisive pour la candidature catalane. En effet, depuis la 8ème édition en 1960, les J.O. d’hiver ne se déroulent plus deux fois consécutives sur le même continent, exception faite de Grenoble en 1968 et de Lillehammer, en Norvège, en 1994. En cas de victoire, la candidature de Barcelone 2022 serait une première pour les Pyrénées, alors que les Alpes ont accueilli 11 des 22 éditions. La capitale catalane deviendrait alors la première ville à avoir organisé les Jeux Olympiques d’été et d’hiver. Un privilège que pourrait partager la Seu d’Urgell, où se sont déroulées sur les eaux de la rivière du Sègre les épreuves de canoë-kayak, lors des J.O. barcelonais de 1992.

Partager