Langue

L’autorisation définitive de la consommation de CBD en France est intervenue cette année, l’Etat étant invité à adopter la législation européenne. Profitant d’un vide légal, ce dérivé non psychotrope du cannabis disposait déjà de points de vente dans l’Hexagone, notamment à Perpignan. Côté production, le territoire français est devenu discrètement le premier producteur européen, avec environ 20 000 hectares recensés cette année, soit 40 % du chanvre européen et 6,5 % du chanvre mondial.

Lire aussi :
Un boutique de cannabis légal – CBD ouvre à Elne

En Pays Catalan, la première surface cultivée en cannabis légal est signalée au sein des jardins Saint-Jacques de Perpignan. L’entreprise Les Chanvriers Catalans, lancée par le maraîcher Gérard Sédano, cultive plusieurs milliers de plants depuis ce printemps. Ces végétaux sont très ressemblants avec le cannabis destiné à la production de résine (”shit”) et d’herbe “beuh”), fumées sous forme de joints. Il seront transformés en huile essentielle aux vertus antalgiques et anti-inflammatoires, mais le chanvre connaît des applications variées, dans le textile, le BTP ou encore les litières animales. Généralement, les clients de boutiques de CBD recherchent les effets anxiolytiques et antiépileptiques généras par ce produit naturel, dont le marché pourrait atteindre le milliard d’euros d’ici à 2023 en France.

Lire aussi :
A Cerbère, la figue de barbarie comme alternative à la vigne

Partager