Langue

En Roussillon, l’issue d’un feuilleton commercial ouvertement entamé en janvier 2010 mais débuté dès 2007 semble devoir trouver sa conclusion. Mardi 14 octobre, la direction française de la multinationale Ikea a confirmé au quotidien L’Indépendant, à Perpignan, qu’un magasin ouvrirait ses portes « à Perpignan-Rivesaltes » d’ici 2017. Cette ouverture sera parallèle à des implantations à Nice, Orléans, Bayonne, Mulhouse, Vénissieux et Le Mans. Entre rumeurs et actions politiques, avérées ou supposées, l’arrivée de la marque jaune et bleue en Pays Catalan se précise, alors que le service de communication français évoquait encore, fin 2013, une simple « prospection générale« .

Les terrains ont été métré discrètement début 2014

Pour étoffer le dossier présenté, la mairie de Rivesaltes et l’Agglomération Perpignan Méditerranée ont sollicité, début 2014, un cabinet de géomètres experts perpignanais, en sous-traitance avec un homologue de Peralada, près de Figueres. Plusieurs dizaines d’hectares ont été métrés à l’arrière des anciens locaux du quotidien L’Indépendant, au Mas de la Garrigue de Riveraltes, en bordure de l’autoroute A9. Cette préparation, menée sous forme d’argument déployé auprès d’Ikea France, porte ses fruits. Depuis plusieurs mois, le Pays Catalan a franchi une forme de cote d’alerte, en vertu d’un développement commercial historique. L’ouverture d’un Ikea, signe d’accès à la civilisation contemporaine à l’égal de la FNAC inaugurée en novembre 2004 à Perpignan, devient pourtant une information importante. En marge du contexte, le maire UMP de Rivesaltes, André Bascou évoquait « un grand jour pour Rivesaltes, Perpignan et le département », sur France Bleu Roussillon, ce même mardi.

L’épisode raté d’un grand site logistique Ikea à Rivesaltes

L’implantation en Roussillon de la grande surface du meuble à monter soi-même, dans un strict cadre de consommation, élude un épisode plus valorisant. En 1999, Ikea a envisagé Rivesaltes pour y fixer sa plateforme logistique destinée à l’Europe du Sud. Cette initiative, comparable à celle ébauchée par Amazon pour Barcelone, aurait comporté une valeur ajoutée, pour une économie positive. Jusqu’à 40.000 conteneurs par an auraient reçus et redistribués, 150 millions d’euros auraient été investis et 200 emplois directs auraient vu le jour. La mauvaise entente des élus et un certain dépassement technique n’a pas permis de mobiliser une offre foncière à la hauteur de cet enjeu. Entretemps, Ikea a inauguré en décembre 2012 sa plus grande surface commerciale d’Espagne et de France réunies, à Sabadell, à 1h30 de Perpignan.

Partager

Icona de pantalla completa