Langue
Grand succès pour les bons du trésor lancés par le gouvernement catalan
Langue
En octobre et novembre 2010, le gouvernement catalan dirigé par le socialiste José Montilla, avait déjà eu recours à un vaste emprunt public de 2,5 milliards d’euros. Depuis lundi, une deuxième émission de bons d’emprunt public , souhaitée par le président centriste, Artur Mas, est en cours. Lors de la première journée de commercialisation, 800 millions ont trouvé preneur, sur les 2,7 milliards mis en jeu. En effet, les banques, qui ont devancé ce succès, ont organisé une vente anticipée depuis plusieurs semaines. Cette souscription, qui devait se poursuivre jusqu’au 3 mai, pourrait, grâce à sa popularité, prendre fin dès le 18 avril. Il s’agit d’une véritable réussite pour ces bons à 1000 euros, dont le nombre par porteur peut aller de 1 à 2.000, et qui rapporteront 4,25% sur un an ou 4,75% sur deux ans. Ces conditions sont identiques à celles de la précédente souscription. Mais les porteurs ne seront pas les seuls à réaliser une plus-value, car les 9 banques et assurances autorisées à les commercialiser, dont La Caixa, CatalunyaCaixa, ou encore Barclays et Deutsche Bank, percevront des commissions de 0,75% à 2,5% pour les bons sur un an, et de 1% à 3,5% sur les bons à deux ans. Le choix d’établissements est rendu légitime par le gouvernement catalan, car ces 9 institutions totaliseraient 90% de l’épargne catalane. Enfin, le gouvernement, la Generalitat de Catalunya, engagée dans une cure d’austérité, disposera d’entrées importantes d’argent frais, à des taux qui restent intéressants. A tel point que cette voie de financement extraordinaire pourrait devenir habituelle.