Langue

La ville de Girona bénéficiera doublement du vent de modernité occasionné dès 2012 par l’arrivée du TGV, en lançant la même année le creusement d’un autre tunnel, parallèle à celui qui est en cours de finalisation. Une fois aménagé le tunnel du TGV dont la perforation complète est imminente, un autre tunnel permettra à terme la circulation du traditionnel. Ce projet, évoqué au mois d’avril dernier par le ministre espagnol de l’Industrie, José Blanco, avait été annulé en juin, dans un climat d’incertitudes suscité par la crise, avant d’être confirmé, ce lundi, par le même ministre. Ce second tunnel de Girona, qui transformera le paysage urbain et remplacera le viaduc de l’entrée nord de la ville, alors détruit, disposera d’un budget de 350 millions d’euros. Les travaux, qui devraient débuter en 2012, seront confiés à la société publique espagnole ADIF, par ailleurs en charge de la réalisation de la Ligne à Grande Vitesse entre La Jonquera et Barcelona. A l’occasion de l’annonce de cette information concernant Girona, le ministère a aussi confirmé, ce même, l’année 2012 comme celle de l’ouverture à plein régime de la ligne entre Figueres et la capitale catalane. Ce nouveau tunnelier gironais sera probablement creusé par le tunnelier Gerunda, qui perfore depuis le mois d’avril le premier passage, annonciateur du TGV.

Partager