Langue

La grande distribution, implantée en Pays Catalan depuis la fin des années 1960, a encore de belles perspectives de croissances devant elle. Pour preuve, le groupe Auchan, déjà premier employeur privé du département des Pyrénées-Orientales, va créer dans l’année une trentaine d’emplois pour son futur Auchan Drive, selon un principe déjà lancé à Perpignan Nord par les établissements Leclerc. Les clients pourront récupérer rapidement, sur place, des produits préalablement sélectionnés sur Internet. Depuis le début des années 2000, les petites et moyennes surfaces connaissent un second souffle, impulsé en particulier par les groupes gigantesques Carrefour et Casino, qui multiplient les enseignes de proximité, notamment dans les quartiers de Perpignan, rattachées à leurs grandes centrales d’achat. Dans le même temps, 100 km au sud, le grossiste catalan “Miquel Alimentació” et l’entreprise “Valvi supermercats” viennent de s’associer, pour former une société aux capitaux issus à 100% de la province environnante. Le premier apportera son expérience en logistique, alors que le second mettra à disposition ses compétences dans la gestion des supermarchés.

Cette nouvelle structure gérera dans un premier temps 14 supermarchés sous l’appellation SPAR, avant de partir à la conquête du reste de la péninsule ibérique, dans le but de contrôler 500 magasins sous licence SPAR d’ici à 2016. Girona s’affiche ainsi en nouvelle référence de la distribution entreprenante, selon un modèle de proximité qui paraît bien ambitieux vu du Roussillon. Au début des années 1980, lors du naufrage général des épiceries, disparaissaient les petits supermarchés SCAP, dont le siège et la centrale d’achats étaient situés quartier Saint-Assiscle, à Perpignan. 30 ans plus tard, ce même quartier devient, par ironie de l’histoire, l’épicentre d’un nouveau Perpignan, et le point de jonction du centre du monde, par la gare TGV, avec le reste du monde. Avec l’essor du marketing territorial, qui voit se multiplier depuis le début des années 2000 les produits du cru, le retour d’un commerce à capitaux territoriaux ne reste pas une idée incongrue, malgré le constat amer du nouveau succès des commerces de proximité, notamment à Perpignan, sur une stratégie menée par les grands groupes.

Partager