Langue

Le laboratoire pharmaceutique vétérinaire Hipra, basé depuis 40 ans dans le village d’Amer, à 20 km au nord-ouest de Girona, a communiqué lundi le lancement d’un plan ambitieux. Son développement à l’échelle mondiale devrait l’amener à s’attaquer aux marchés américain et canadien, en se plaçant en concurrence avec les plus grands laboratoires du secteur, après avoir fait une incursion dans le marché japonais. Malgré un climat économique tendu, Hipra démontre un dynamisme certain, illustré par une implantation dans 21 pays, où la société possède ses propres filiales commerciales. Au total, cette industrie chimique emploie 747 personnes, dont la plupart en Catalogne, et dispose de deux lieux de production, à Amer et au Brésil. Cette PME, dont le chiffre d’afffaires, en augmentation, a atteint 111 millions d’euros en 2010, envisage d’embaucher, notamment sur le site d’Amer, pour les besoins de ce plan de croissance.

Le succès de ce laboratoire, spécialisé dans les médicaments et les vaccinations pour animaux, est lié, comme le confirme le conseiller délégué de l’entreprise, David Nogareda, à l’investissement de 9% du chiffre d’affaires à la recherche et au développement. L’accent est mis sur les nouveaux vaccins et sur un solide développement à l’international. Ainsi la filiale française d’Hipra, dénommée Hipra France, est installée à Nantes depuis 2008. Face à ce succès, la direction de l’entreprise a reçu lundi la visite du président du gouvernement catalan, Artur Mas, qui a souligné « un exemple de réussite ». Le leader de la Catalogne, fortement penché sur l’économie, a surtout salué un modèle d’entreprise principalement axé sur la recherche et le développement, comme garantie de l’expansion européenne dans la mondialisation, à travers des produits innovants.

Partager