Langue
La Clau
Girona : la crise sociale oblige la mairie à utiliser son fond d’urgence
Langue

Face à l’urgence de la situation sociale qui affecte de nombreuses familles de la ville empêchées de payer leurs besoins vitaux, la Mairie socialiste de Girona s’est vue obligée en fin de semaine dernière à solliciter un fond d’urgence de 600.000 euros pour satisfaire toutes les demandes. Selon Joan Olòriz, adjoint au maire aux affaires sociales, le budget municipal d’aide d’urgence aura été intégralement dépensé au 30 août, ce qui oblige l’élu à recourir localement à une aide exceptionnelle de 70.000 euros et à demander le soutien du gouvernement catalan, à Barcelone, pour boucler l’année 2009. Cette décision a été prise suite à l’analyse financière du second trimestre, qui a vu augmenter de 74 % le recours aux aides sociales d’urgence prévues dans les cas de nécessité absolue. La grande majorité des demandes concernent des aides de subsistance concernant l’alimentation, tandis que d’autres portent sur le paiement de loyers, de factures d’eau et d’électricité et même de médicaments. Ces trois derniers mois à Girona, tous les indicateurs sociaux sont au rouge, avec une augmentation du nombre de demandeurs d’emploi et, bien que dans des proportions mesurées, de bénéficiaires de l’équivalent du RSA, fixé à 440 euros mensuels en Catalogne Sud.

Partager