Langue

La ville de Girona présente le niveau de richesse le plus élevé de sa province, tandis que sa voisine, Salt, dispose du niveau le plus faible, selon une série de chiffres communiquée ce lundi. En termes concrets, l’Institut de Statistiques de Catalogne (Idescat) précise que Girona se situait à la tête des communes de plus de 5000 habitants dotées du plus fort revenu par habitant en 2007. Celui-ci atteignait 19.200 euros annuels, alors que Salt affichait seulement 11.700 euros. Cette dernière ville fait d’ailleurs partie du groupe de trois communes sud-catalanes les plus défavorisées selon ce critère. En matière de records, la ville de Matadapera, 5000 habitants, située dans la région du Vallès occidental, était la plus riche en 2007. Cette commune de la partie intérieure de la province de Barcelone disposait d’un revenu par habitant de 31.000 euros, supérieur de 89,3% à la moyenne sud-Catalane. Selon l’Idescat, sur la période 2004-2007, le revenu perçu par les sud-Catalans a augmenté de 5,2%, pour atteindre 16.400 euros en 2007, soit 10,6% de plus que la moyenne espagnole. Lors de cette séquence favorable, qui a précédé la crise, la principale source de revenu des habitants correspondait à une activité salariée, à hauteur de 59,8%. Les revenus issus d’activités liées à l’économie d’entreprise ont représenté 25,2% et les revenus correspondant à des prestations sociales ont atteint 15% du total.

Partager

Icona de pantalla completa