Langue

L’ambassadeur de France en Espagne, Bruno Delaye, a communiqué hier l’information capitale selon laquelle le TGV Perpignan-Barcelone, par Figueres et Girona, fonctionnera dès 2013. Cette nouvelle date rassure, après l’annonce catastrophiste du président de la Generalitat de Catalunya, José Montilla, le 3 décembre à Bruxelles, d’une mise en service en 2015. Lors d’un petit-déjeuner de presse organisé dans un hôtel de Madrid, M. Delahe a également confirmé la mise en service à minima de la ligne dès 2009 sur le tracé Barcelone/Paris, à vitesse réduite. Ce rendez-vous espagnol a été aussi l’occasion de lever le voile sur deux nouveaux projets d’axes TGV, l’un à travers le Pays Basque, l’autre situé au centre des Pyrénées, joignant le département des Hautes-Pyrénées, au Nord, à Saragosse, au Sud. Selon l’ambassadeur, ce projet surprenant, véritable concurrence pour le TGV catalan, est à l’état d’ébauche : la viabilité de cette ligne sud-européenne est à l’étude et les maires du côté français accepteraient cette réalisation, qui pourrait recevoir un premier financement de 7 milliards d’euros.

Partager

Icona de pantalla completa