Langue
La Clau
Folles rumeurs d’appel au secours de l’Espagne, démenties par le FMI
Langue

Ce mardi, le président du Gouvernement espagnol, José Luis Rodríguez, a stoppé une inquiétante rumeur portant sur les finances espagnoles, comparées à la situation de la Grèce. Dans la matinée, une fausse information d’insolvabilité de l’Espagne et de sa baisse de notation a déclenché une chute des Bourses européennes inhabituelle. M. Rodríguez Zapatero s’est vu contraint à déclarer, en conférence de presse à Bruxelles, qu’il avait « entendu parler de cette rumeur », sans lui accorder « aucun crédit », puis un porte-parole du Fonds monétaire international (FMI), William Murray, a garanti qu’il n’y avait « aucune vérité » à entrevoir au sujet d’un quelconque appel au secours de l’Espagne quant à une aide internationale. En filigrane, la baisse des cotations boursières notamment françaises et britanniques, indique une assimilation latente de la crise nationale rencontrée par la Grèce, pays entré dans l’ancienne Communauté économique européenne (CEE) en 1981, à la crise qui persiste en Espagne, Etat intégré en 1986. La rumeur, indiquant un besoin de 280 milliards d’euros pour colmater l’Espagne, s’est exprimée à la Bourse de Paris par une clôture à -3,64 %, tandis que Londres affichait à -2,56 %. La bourse de Madrid a chuté à -5,41 % et celle d’Athènes s’est effondrée à -6,68 %.

Partager

Icona de pantalla completa