Langue
La Clau
Figueres intègre l’association FERRMED, pour le couloir méditerranéen
Langue

Le conseil municipal de la ville de Figueres a voté vendredi 7 janvier à l’unanimité l’adhésion au manifeste et à l’association FERRMED, qui regroupe institutions, entreprises et associations de plusieurs pays d’Europe. Cette structure œuvre pour la mise en place et l’amélioration des infrastructures ferroviaires sur le grand axe Scandinavie-Rhin-Rhône-Méditerranée Occidentale. Concrètement, cette initiative du secteur privé a pour but de mettre en place la future épine dorsale économique européenne entre le Nord du Maroc et la Scandinavie, voire le Nord de la Russie, autour d’un axe ferroviaire, qui emprunterait notamment Figueres et Perpignan, et relierait tous les ports et aéroports principaux européens. Figueres, directement située sur l’axe principal tout comme ses voisines Perpignan et Girona, entend potentialiser sa zone logistique Logis Empordà, située à Vilamalla, et dotée d’une infrastructure ferroviaire performante. A travers cette action, le député-maire centriste de Figueres, Santi Vila, et l’ensemble de son conseil municipal, souhaitent peser sur la construction des chaînons manquants de l’axe. Vers le Sud et Barcelone, la réalisation est prévue pour 2013, et, vers le Nord, entre Perpignan et Montpellier, on évoque au mieux 2020.

Pour faire entendre sa voix et médiatiser son action, Santi Vila est présent ce mercredi à Bruxelles aux côtés de décideurs politiques et économiques de plusieurs pays de l’union, et de nombreux membres de la société civile. Cette action de masse à pour but d’exiger que l’Union Européenne priorise la construction de ses couloirs ferroviaires, parmi lesquels figure le couloir méditerranéen. Ce lobby est notamment composé d’importantes entreprises comme Volvo, Abertis, Décathlon ou Dragados, des entreprises publiques comme les ports de Barcelone, Tarragona, Marseille ou Sète, des institutions, comme la Chambre de Commerce de Girona, ou la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie du Languedoc-Roussillon, ajoutée à une longue liste d’institutions et entreprises de toute l’Europe. Concernant le Pays Catalan, la plaine du Roussillon et Perpignan étant au centre du réseau, aucune institution n’est spécifiquement annoncée. L’implication et la stratégie économique du territoire tardent à être aperçues sur cet axe, en dehors de l’industrie des fruits et légumes, autour du Marché International Saint-Charles de Perpignan, et du port de Port-Vendres.

Partager